Namma

Qui sont les principaux secteurs industriels qui utilisent l'impression 3D ?

L’impression 3D a révolutionné le paysage de la fabrication industrielle en offrant une amélioration de la flexibilité et de la personnalisation. L’impression 3D doit désormais s’adapter en fonction des différents besoins des secteurs industriels.

En permettant la création de composants sur mesure et précis, l’impression 3D a surpassé les limites traditionnelles de la production industrielle. Elle a non seulement ouvert de nouvelles perspectives en termes de conception, mais elle a également favorisé l’émergence de chaînes de production plus agiles et adaptables. L’intégration de cette technologie a contribué à redéfinir les normes de l’efficacité opérationnelle, permettant aux entreprises d’ajuster rapidement leur production pour répondre aux différents besoins.

Elle est devenue un levier majeur de l’industrie 4.0, favorisant la numérisation et la réactivité des processus industriels. 

L’impression 3D est donc déjà fortement présentes dans plusieurs secteurs industriels, répondant à différents besoins. Nous vous présentons aujourd’hui ces principaux secteurs qui intègrent désormais l’industrie 4.0.

Le secteur mécanique

Dans le domaine de l’industrie mécanique, la fiabilité des pièces utilisées est un aspect essentiel pour assurer la qualité et la sécurité de l’industrie.

L’impression 3D offre à ce secteur la possibilité de fabriquer des prototypes sur-mesure, permettant d’évaluer les qualités techniques d’un modèle avant sa production définitive. En effet, les ingénieurs et les concepteurs mécaniques peuvent rapidement affiner leurs conceptions, en testant des prototypes physiques fonctionnels et personnalisés pour évaluer leurs performances et leurs fonctionnalités. Cette approche permet de détecter et de résoudre les problèmes potentiels dès les premières étapes de développement. Ce qui se traduit par des cycles de conception plus courts et une amélioration globale de l’efficacité du processus de fabrication.

Pour aller plus loin, il existe aujourd’hui des imprimantes 3D industrielles qui regroupent en une seule machine plusieurs procédés de fabrications : les imprimantes 3D multi-procédés. Ces machines permettent de regrouper des procédés additifs et soustractifs. En plus de l’impression 3D, vous pouvez bénéficier de l’usinage, et même de la gravure laser.

Pour la création de prototypes, les machines 3-en-1 permettent :

  • D’améliorer la précision et la finition de vos pièces personnalisées en imprimant votre pièce en 3D et en la ré-usinant directement dans la même machine.
  • Mais également de fabriquer la version finale de vos prototypes directement en outillage. En effet, une fois que vos prototypes, imprimés en 3D sont validés, vous pouvez alors réaliser l’outillage final en usinage à partir d’un métal brut sur la même machine.
  • Enfin, de répertorier et cataloguer les différentes versions en gravant directement sur les pièces fabriquées.

Apprenez-en davantage sur les imprimantes 3D multi-procédés en découvrant notre produit EVA, l’imprimante 3D multi-procédés.

Cette flexibilité et cette efficacité accrue permettent aux entreprises du secteur mécanique de réduire les coûts, d’accélérer la mise sur le marché des produits et d’améliorer leur compétitivité.

Secteurs industriels
Support de roulement - Pièce usinée et pièce imprimée en 3D puis gravée

Le secteur aéronautique

Dans l’industrie aéronautique, la précision et la fiabilité sont des critères essentiels, jouant un rôle déterminant dans la conception, la fabrication et le fonctionnement des composants aérospatiaux. Ces exigences élevées visent à garantir la sécurité, la performance optimale et la durabilité des équipements utilisés dans ce secteur stratégique.

L’impression 3D, tout comme dans le secteur mécanique, offre la possibilité de fabriquer rapidement des prototypes fonctionnels, réduisant ainsi le processus de développement. Mais ce qui va réellement démarquer ce secteur, c’est sa haute exigence en terme de précision. 

Comme présenté précédemment, l’utilisation d’une imprimante 3D à plusieurs procédés va permettre d’optimiser les productions. Cette fois-ci, nous mettons seulement en avant 2 procédés : l’impression 3D et l’usinage. En effet, la combinaison de l’impression 3D puis le ré-usinage d’une même pièce sur la même machine permet d’obtenir des états de surface fins (Ra jusqu’à 0,3µm) et des tolérances dimensionnelles précises à 0,05mm. L’utilisation de ces procédés offre un avantage de rapidité et d’efficacité, notamment lorsqu’ils sont utilisés automatiquement et en simultané sur la même machine (pour en découvrir davantage : LUCY, l’imprimante 3D hybride).

Secteurs industriels impression 3D
Moule hybride

Le secteur de la défense

 

L’utilisation dans le domaine de la défense permet de repousser les limites de la conception et de la fabrication d’équipements, de composants et de pièces spécifiques aux besoins militaires. 

Ici la force de la personnalisation va résider dans la création de pièces sur mesure répondant aux exigences spécifiques de leurs missions. Que ce soit des dispositifs de fixation, des pièces d’équipement ou des composants spéciaux, l’impression 3D permet de produire des pièces adaptées aux besoins tactiques et opérationnels. 

La légèreté, la précision et la résistance des pièces fabriquées sont également des atouts importants dans le domaine de la défense. La robustesse des pièces usinées et la complexité des pièces imprimées en 3D permettent une meilleure adaptation et favorise le maintien en condition opérationnelle du matériel militaire. 

Les matériaux utilisés peuvent être choisis pour offrir des propriétés spécifiques, tels que la résistance aux chocs, la résistance aux vibrations ou la résistance aux températures extrêmes. Cela permet la création de pièces durables et fiables, capables de résister aux conditions difficiles auxquelles sont confrontés les équipements militaires. 

Découvrez notre gamme de filaments répondants aux exigences des différents secteurs industriels : N-Mat.

Secteurs industriels
Crosse d'UZI

Le secteur de l'éducation

L’impression 3D offre au secteur de l’éducation une réponse aux nouveaux enjeux de demain, notamment dans le contexte de l’industrie 4.0. Grâce à sa polyvalence et à l’hybridation de plusieurs procédés au sein d’une même machine, les établissements éducatifs ont accès à une solution complète pour l’apprentissage et la formation.

De plus, l’utilisation des imprimantes 3D offre une simplicité dans son utilisation. A titre d’exemple, l’ensemble de nos gammes machines sont équipés du logiciel de pilotage N-Play. Grâce à son interface intuitive, ces machines offrent aux fablabs d’écoles d’ingénieurs, universités et centres de formation un outil polyvalent favorisant l’aboutissement de projets étudiants.

Cette approche pédagogique favorise une meilleure compréhension des technologies émergentes, tout en préparant les étudiants à relever les défis de l’industrie.

Formations et maintenances Secteurs industriels

Le secteur automobile

Le secteur de l’automobile utilise aujourd’hui largement l’impression 3D. A l’origine, les pièces les plus fréquemment imprimées comprenaient des supports et des prototypes, nécessitant une rigidité, une solidité et une durabilité particulières.
Cependant, les imprimantes 3D professionnelles sont aujourd’hui également utilisées pour produire des pièces finales renforcées par des fibres hautement résistantes.

Dans l’industrie automobile, l’impression 3D offre de multiples avantages pour la conception, le prototypage et la fabrication de pièces automobiles. 

Comme pour le secteur mécanique, les concepteurs peuvent créer des prototypes de pièces automobiles à l’identique des pièces moulées/injectées avec une grande précision et une grande rapidité, leur permettant ainsi de tester et d’affiner leurs conceptions plus rapidement qu’avec les méthodes traditionnelles. 

De plus, la capacité des imprimantes 3D à produire des pièces de rechange sur mesure permet de réduire les stocks coûteux de pièces détachées. Les fabricants peuvent utiliser l’impression 3D pour fabriquer des pièces spécifiques en fonction des besoins comme par exemple des pièces d’anciens programmes. 

Grâce à l’impression 3D hybride, les fabricants peuvent expérimenter rapidement de nouvelles idées et les intégrer dans leurs processus de développement, ce qui contribue à l’innovation et à l’amélioration continue dans l’industrie automobile.

Secteurs industriels
Capot de différentiel

Le secteur nautique

L’un des principaux avantages de l’impression 3D dans le domaine nautique réside dans sa capacité à produire des pièces sur mesure adaptées aux besoins spécifiques des engins nautiques. 

Une fois de plus, l’intégration de plusieurs procédés, additifs et soustractifs, dans une imprimante 3D permet d’offrir une polyvalence et une optimisation de la production. En effet, cela offre la possibilité de créer des pièces complexes et légères, optimisées en termes de poids et de performance. Cette légèreté est particulièrement bénéfique pour les engins nautiques, car elle contribue à réduire la consommation de carburant, à améliorer l’efficacité énergétique et à augmenter l’autonomie. 

De plus, les pièces fabriquées peuvent être conçues de manière à résister aux conditions maritimes exigeantes, telles que la corrosion, les vibrations et les impacts, assurant ainsi une durabilité et une fiabilité accrues. 

L’impression 3D hybride offre une grande flexibilité en termes de matériaux utilisables. Que ce soit des polymères, des composites ou même des métaux, elle est capable de travailler avec une large gamme de matériaux adaptés aux applications nautiques spécifiques. Cela permet aux fabricants du secteur d’explorer de nouvelles possibilités, d’actualiser leurs développements et d’utiliser des matériaux innovants pour améliorer les performances, la résistance et la durabilité de leurs produits. 

Impression 3D et usinage
Moule imprimé en 3D et usiné

L’impression 3D, et l’intégration de plusieurs procédés en une seule machine, se positionne comme une solution polyvalente et innovante pour de nombreux secteurs industriels. Que ce soit dans le domaine de la mécanique, de l’aéronautique, de la défense, du médical, de l’automobile ou du nautique. 

Les imprimantes 3D industrielles offrent une forte flexibilité et personnalisation grâce à leur avantage hybride. Leur potentiel à réaliser des pièces en grand format, leur polyvalence, ainsi que leur facilité d’utilisation, en font un outil indispensable pour les entreprises à la recherche de performances et d’autonomie dans leurs processus de fabrication industrielle. Les entreprises peuvent s’adapter aux exigences spécifiques de leur secteur tout en restant compétitives dans un environnement en constante évolution.

Impression 3D hybride : pièce esthétique Le secteur industriel est un environnement très exigent en ce qui concerne la fabrication de pièces. …

Qui sont les principaux secteurs industriels qui utilisent l’impression 3D ? L’impression 3D a révolutionné le paysage de la fabrication industrielle en …

Impression 3D – Usinage : quel procédé choisir ? Si vous souhaitez en apprendre davantage sur chacun des procédés indépendamment l’un de …

Les 6 avantages de l’usinage L’usinage CNC (Commande Numérique par Calculateur) est une méthode de production soustractive qui, contrairement à l’impression 3D, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.